Quelques conseils pratiques pour la sodomie

La sodomie est une pratique très intime qui peut apporter beaucoup de plaisir et un fort lien entre les partenaires. Elle est très recherchée par certains, et crainte par d’autres. Dans cet article je vais aborder la pénétration anale de la femme, un autre article sur la pénétration anale de l’homme suivra.

Il y a beaucoup de femmes réticentes à cette pratique, qui la considèrent comme avilissante, “sale” ou faisant partie exclusivement du monde du porno. J’aimerais expliquer ici comment bien préparer et faire une sodomie, pour que les femmes ne se sentent pas devoir le faire pour l’autre mais pour soi, car le plaisir anal n’est pas un mythe.

A part le plaisir purement physique que les deux partenaires peuvent ressentir, la dimension psychologique et fantasmatique de se donner, se soumettre totalement ou au contraire de dominer, permet d’augmenter le niveau de l’excitation et du plaisir. Autrement dit, la crainte et la transgression font partie des avantages de cette pratique.

Comment se préparer ? Quelques conseils pratiques: 

Une des grandes craintes est lié aux odeurs ou au fait de salir le partenaire avec des matières fécales. Alors, même si les risques que cela arrive sont assez faibles, (normalement rien ne reste dans le rectum après le passage aux toilettes), effectivement le lavement peut être une bonne solution surtout pour une première fois, cela vous permettra de ne pas être focalisée sur ces détails hygiéniques et d’être plus détendue.

  • Pour le lavement, vous avez besoin d’une poire à colt_anal_douche_llavement (j’annexe une image pour exemple, vous pouvez l’acheter dans une pharmacie ou sur des sites de vente de sextoys), vous pouvez utiliser aussi un pommeau de douche conçu dans ce but. Le désavantage de ce dernier est de ne pas savoir quelle quantité d’eau a été utilisée (il n’y a pas besoin d’une grande quantité d’eau pour bien faire le lavement).
  • Utilisez seulement de l’eau tiède, pas de savon, car il risque de détruire la flore intestinale ou irriter l’intestin.
  • Utilisez des petites quantités d’eau et n’attendez pas longtemps avant de l’évacuer. Répétez si besoin la procédure.
  • Le lavement doit être fait 2-3 heures avant la sodomie.

 

rianne-s-booty-plug-purple-set-lSi avant de passer à l’acte avec votre partenaire, vous aimeriez ressentir quelles sont les sensations qu’une pénétration anale peut apporter, vous pouvez commencer par essayer le plug anal. Un coffre avec des plugs de différentes tailles peut être un bon “investissement”. Vous pourriez aller progressivement en fonction de vos envies et préparation. N’oubliez pas d’utiliser du lubrifiant (à base d’eau) lors de l’utilisation des plugs et lors du lavement.

Vous pouvez également utiliser le plug en même temps qu’une pénétration vaginale, la sollicitation plus importante des muscles périnéaux vous apportera encore plus de plaisir et des fortes sensations. De plus, cela apportera des nouvelles sensations aussi à votre partenaire, car la paroi entre l’anus et le vagin étant très fine et souple, cela lui permettra de sentir le plug dans votre anus lors de la pénétration vaginale.

Je pense que ce n’est plus une nouvelle pour personne qu’il faut changer de préservatif lors du passage de la pénétration anale à celle vaginale et bien sur utiliser beaucoup de lubrifiant car l’anus ne lubrifie pas.

Soyez à l’écoute l’un de l’autre, je pense que c’est la chose la plus importante dans ce  parcours vers d’autres sensations et intimités.

J’aimerais pour finir cet article aborder un aspect plus global de la sexualité en citant un passage du livre “Sexpowerment. Le sexe libère la femme (et l’homme)” de Camille Emmanuelle, pour vous inciter à vous découvrir dans le plaisir, dans différents rôles, et à vous aimer sincèrement et profondément 😉 :

“Dans le cadre de mes reportages, en discutant de sexe avec des centaines de femmes et d’hommes, j’ai bien vu que cette “baise de merde” était assez répandue. En cause, notamment, une vision du sexe en trois temps: préliminaires-pénétration-dodo. Or il faut supprimer à jamais le mot préliminaires du vocabulaire. A jamais. Out. Buy buy. Ciao. “Préli-quoi? Ah non, connais pas.” Pourquoi cette suppression? Ca ne veut rien dire. Dans la rencontre sensuelle avec l’autre, tout est du sexe. Lécher des seins, c’est du sexe. La fellation, le cunnilingus, l’anulingus, c’est du sexe. La pénétration vaginale, c’est du sexe, mais aussi la pénétration anale, pour les femmes comme pour les hommes. Mordre doucement les tétons d’un homme, c’est du sexe. La fessée pendant une levrette, c’est du sexe. La mouille sur le menton, la sperme sur le ventre, c’est du sexe. Se caresser devant l’autre, c’est du sexe. L’orgasme c’est du sexe. Le plaisir sans orgasme aussi. Ne pas baiser, mais se mater, nus, c’est du sexe. On peut s’embrasser, et s’exciter, puis s’arrêter. On peut même se lécher et se sucer, et c’est tout. On peut se caresser mutuellement, avec paresse. Ou bien commencer à baiser, puis finalement faire une pause, et puis reprendre. Ou pas.”

 

Laisser un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Changer )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Changer )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Changer )

Connecting to %s