Fantasmer ensemble

Quand on parle de fantasmes, on s’imagine souvent une sorte de jardin secret qui devrait rester tel quel, et c’est dommage. Fantasmer, c’est comme un muscle, qui doit être entrainé pour donner des bons résultats. Mais comme dans toute chose, les bons dosages sont à respecter, fantasmer à l’excès est comme le fait de faire du sport à l’excès : un surentrainement peut nous rendre plus axé sur la performance, nous pousser à dépasser encore plus nos limites, ce qui amène à un plaisir vécu plus dans le contrôle que dans les sensations corporelles. Autrement dit, fantasmer à l’excès nous coupe de notre capacité à ressentir le plaisir dans notre corps, il devient plus mental, ce qui, pour les hommes par exemple peut se traduire par une dysfonction érectile.

Les fantasmes sont des pensées sexuelles qui peuvent prendre la forme de simples images mentales en lien avec une activité sexuelle imaginaire, ou déjà vécue ; ou des histoires préconstruites par l’individu, qu’on appelle des scénarios sexuels.

Nous avons souvent peur que si nos fantasmes devenaient réalité, nous n’aurions plus rien sur quoi fantasmer, comme si un quota peut être atteint et qu’après c’est le désert. J’aimerais nuancer les choses : effectivement le fantasme, contrairement à la réalité, est rarement décevant, il résiste plutôt bien à l’épreuve du temps, on peut recourir à certains fantasmes constamment (avec deux ou trois petits changements) et ils continuent à être tout aussi excitants. En faite, vous avez surement remarqué que vos fantasmes ont une certaine « structure », les choses ont tendance à se répéter tout en cherchant à amener des éléments nouveaux, pour que ces images continuent à être tout aussi chargées sexuellement.

Je conseille souvent à mes patients de fantasmer ensemble lors de leurs relations sexuelles. Faites part au/à la partenaire de votre imaginaire érotique, mais partez du principe que ce ne sont pas des scénarios que vous allez réaliser dans la vie. Comme première étape il est beaucoup plus sécurisant de fantasmer sur des choses qui sont strictement imaginaires, puis, avec le temps et la découverte plus intime de votre partenaire, vous allez pouvoir réfléchir et communiquer ensemble, pour décider si cet imaginaire érotique pourra et sera plaisant à réaliser dans la vie.

Un des fantasmes les plus courants pour la femme est d’être désirée par plusieurs hommes, tandis que pour l’homme, il s’agit de dominer sexuellement une ou plusieurs femmes (d’après le sexoanalyste Claude Crépault dans son ouvrage « Les fantasmes. L’érotisme et la sexualité »). Comme vous pouvez bien le deviner, c’est une chose de prendre plaisir au fait d’imaginer sa femme prendre plaisir d’une relation sexuelle avec vous et un autre homme, mais cela peut s’avérer insupportable à vivre en vrai. La situation est la même dans le cas de la femme qui peut fantasmer d’une relation à 3 avec une autre femme et son homme, mais, le moment venu, que chaque caresse ou baiser envers cette femme soit vécu comme une trahison.

Les avantages de fantasmer à haute voix avec votre partenaire sont les suivants :

  • Le fait de partager son imaginaire érotique rend le couple plus intime, car on connaît les petits recoins du « Moi sexuel » de chacun.
  • Le courage de partager nos envies et fantasmes donne un message indirect à l’autre qu’il peut aussi oser se dévoiler en tout sécurité, ce qui rend les partenaires du couple beaucoup plus acteurs de leur sexualité et pas des simples spectateurs de l’excitation et la jouissance de l’autre.
  • Le fantasme permet de vivre dans l’imaginaire une sexualité dans un détachement affectif, la personne désirée est souvent un simple objet de désir, et ce détachement affectif est souvent très important pour la femme pour se permettre de vivre pleinement ses envies sexuelles. Les seules priorités sont : le désir, l’excitation et la jouissance.
  • Pour l’homme cela amène ce « piment dans le couple » notion qui lui est très chère, tandis que pour la femme, il s’agit d’une source d’excitation très importante, car l’ouïe est un des sens d’excitation premiers.

Je pense qu’un bon indicateur du fait que le couple est prêt à découvrir des nouvelles pratiques est de se poser la question « est-ce que lors de la réalisation de ce fantasme je me sens un « nous » qui fait l’amour à une tierce personne ou pas ? ». Si ce n’est pas le cas, si vous sentez que chacun est beaucoup plus axé sur son propre plaisir que celui du couple alors cette expérience peut être très désécurisante et dangereuse pour votre couple.

 

Laisser un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Changer )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Changer )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Changer )

Connecting to %s