“La virilité” – non, ce mot je ne veux pas l’entendre!

S’il y a un terme qui fait des dégâts dans la sexualité des hommes c’est bien celui-là. Quelle phrase prononcée par une femme peut plus castrer un homme que celle-là: “J’ai besoin d’un homme viril” . Virilité, nom féminin, qui signifie “ensemble des caractéristiques physiques de l’homme adulte, au sens biologique, le comportement sexuel de l’homme, en particulier sa vigueur et sa capacité à procréer, qui lui sont culturellement associés.” (Wikipedia)

Quand j’entends mes patients parler spontanément de leur envie d’être un homme viril, en parlant de leur sexualité, mes “alarmes” internes s’activent, et je vais rechercher s’il n’y a pas une blessure en eux, la présence d’un schéma d’imperfection, de carence affective, ou de méfiance. Vouloir être viril, c’est une étiquette lourde à porter, j’entrevois l’envie d’être quelqu’un qu’on n’est pas, ou plus correctement qu’on pense ne pas être, mais cela est faux, car il n’y a pas un seul et unique homme viril. C’est une construction sociale arbitraire.

Mais concrètement, être viril, qu’est-ce-que c’est ? Avoir un aspect d’homme adulte! Ok, c’est quoi cet aspect? Etre barbu , c’est ce qui “se fait” aujourd’hui de mieux en matière d’aspect “homme viril”. Avoir des muscles c’est encore mieux, on gagne quelques points en plus. Mais il y a un hic – l’épilation, on ne sait plus, il faut ou il faut pas? C’est viril ou pas? Dans les zones intimes c’est considéré comme autorisé pour cette marque de “virilité”? et le torse et sous les bras, comment c’est coté de nos jours en termes de virilité?

Un autre aspect très important est le côté sexuel: on parle de l’érection comme preuve ultime de la virilité ou la “bandaison” comme l’appelle l’humoriste Blanche Gardin: “Son statut d’homme viril dépend d’un processus physique qu’il ne peut pas contrôler par la volonté … quelle servitude monstrueuse“! En sachant que le plus grand ennemi de l’érection c’est le stress et l’angoisse, cette injonction de virilité et de performance est la pire des choses que l’homme peut s’infliger.

D’ailleurs un conseil pour les femmes, n’utilisez pas ce mot dans vos discussions même les plus banales, ou faites l’expérience si vous ne me croyez pas: en parlant de votre relation de couple, introduisez même “de loin” ce terme et regardez comme vous avez “perdu” votre interlocuteur. Même dans les cas où ce terme ne traumatise pas votre partenaire, il va prendre un temps pour essayer de comprendre, avec méfiance de quoi vous lui parlez, ce qu’il signifie pour vous et s’il n’y a pas une critique cachée là-derrière.

Selon moi le problème principal est de restreindre l’identité masculine à la seule notion de virilité, alors qu’on peut également être un homme un vrai de différentes autres manières, qui ont énormément évolué au fil des décennies. Il y a 50 ans , aurait-on vu ce genre de photos ?

Je suis profondément “anti-viriliste”, si je pouvais, j’aurais effacé ce mot du dictionnaire buy buy ciao. Imaginez-vous alors l’horreur que j’ai vécue en entendant mon fils de 5 ans me dire “je suis viril”! OMG, mais d’où il sort ça? Qui a bien pu déjà l’endoctriner?!

Laisser un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Changer )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Changer )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Changer )

Connecting to %s