Les Schémas et les Modes en sexothérapie

La thérapie des Schémas m’aide énormément dans ma pratique sexologique. Cette approche offre des outils efficaces et des termes qui peuvent facilement être compris et adoptés par les patients pour une meilleure compréhension de leur fonctionnement.

Dans notre vie sexuelle, quand tout se passe bien, on ne se pose pas trop de questions, on vit, on joue, on prend plaisir. Mais il suffit parfois d’une difficulté, même infime, pour que toutes nos anciennes vulnérabilités resurgissent.

Dans la thérapie des Schémas, on utilise le concept de Mode. Un Mode est l’expression de Schémas et de stratégies, adaptées ou dysfonctionnelles, qui s’activent dans certaines situations chez un individu, et qui se manifeste par un état émotionnel donné et un type de comportement donné à un moment donné. Il s’agit d’une manière d’être, d’un état d’esprit, apparaissant automatiquement et brusquement dans certaines situations. Ces Modes représentent en quelque sorte différentes parties en nous. Je vais décrire ici quelques uns des Modes principaux en faisant le lien avec la sexualité et la vie affective:

L’enfant intérieur: Ce Mode porte ce nom car il se constitue de manière précoce, durant l’enfance, à l’époque où l’on a besoin de figures sécurisantes pour satisfaire nos besoins affectifs, notamment l’attachement, l’autonomisation, les limites, etc. L’Enfant Intérieur se manifeste avec des émotions qui dépendent de la qualité de cet environnement précoce. Quand cet environnement a été affectivement sécurisant (des parents suffisamment aimants, présents, rassurants, encourageants, etc.) on parle du Mode Enfant Heureux, ce qui se manifeste au niveau affectif par de l’estime de soi, de la confiance, de l’enthousiasme, de la spontanéité, et se retrouve aussi dans la sexualité, où l’on peut alors être plus facilement joueur, curieux, insouciant.

Au contraire, lorsque l’environnement dans l’enfance n’a pas été affectivement sécurisant, que les besoins affectifs fondamentaux n’ont pas été satisfaits, et que des Schémas tels que la carence affective, l’abandon, la méfiance, ou l’imperfection se développent, on parle du Mode Enfant Vulnérable. Au niveau affectif, on retrouve souvent un manque de confiance en soi et en les autres, de la peur, de l’inhibition, avec toutes les conséquences malheureuses que cela peut avoir sur la sexualité.

Le Parent Intériorisé: Ce Mode s’appelle ainsi car il reprend souvent par mimétisme les attitudes de nos parents durant notre enfance. Se sont-ils montrés jugeants, exagérément exigeants, critiques voire punitifs? Il y a alors de forts risques que se constitue en nous une partie qui reprend à son compte ces messages et comportements délétères. Il s’agit de cette petite voix négative en nous qui nous déprécie, nous rabaisse, nous dévalorise.  »Tu es nulle ».  »Tu n’y arriveras jamais ».  »Tu mérites d’être seule ». Toutes ces paroles désagréables viennent du Mode Parent Intériorisé, et activent en général fortement l’Enfant Intérieur, avec un vécu émotionnel pénible.

Pour combattre tant de pensées et d’émotions désagréables, on développe une autre partie en nous qui s’appelle le Protecteur Détaché. Cette partie nous permet de prendre de la distance par rapport à notre ressenti, et de nous détacher de la souffrance, souvent en évitant les situations qui activent le Parent Intériorisé, en ignorant les émotions pénibles de l’Enfant Intériorisé. En soi, éviter le danger et la souffrance en situation de crise et de survie est une stratégie efficace et adaptée. Mais quand une telle stratégie se déclenche par rapport à notre vie sexuelle et affective, cela peut donner comme effet un évitement de toute intimité. Ce détachement s’accompagne souvent de manifestations corporelles: on ressent moins bien les choses au niveau des sensations corporelles et du plaisir, on ne supporte plus d’être touché, on arrive difficilement à ressentir l’excitation ou à parvenir à l’orgasme.

Prenons un exemple: imaginons une patiente qui souffre de manque de désir. Ce manque de désir active probablement en elle son Mode Enfant Vulnérable, car elle se sent seule, incomprise, différentes des autres, peut-être incapable. Peut-être alors son schéma d’Abandon est activé, avec un sentiment de peur d’être abandonné pour une autre femme qui sera plus active sexuellement. Le Mode Parent Intérieur se réveillera sûrement avec des paroles jugeantes comme: « tu n’es pas une vraie femme », « il y a d’autres qui sont beaucoup mieux que toi », ou alors critiques comme: « de nouveau tu gâches tout », ou encore hyper exigeantes: « vas-y, force toi un peu, tu ne fais pas assez d’efforts ». Parfois l’on n’entend pas ce discours, mais l’on ressent une intense pression et une forte détresse. Le résultat est de faire souffrir encore plus le Mode Enfant Vulnérable. Si la personne s’efforce quand même d’avoir une pénétration en étant dans ce Mode, elle risquera d’avoir une mauvaise lubrification, des douleurs à la pénétration. Dans une telle situation de souffrance, de danger affectif, le Mode Protecteur Détaché s’active, avec son cortège de stratégies d’évitement: On évite de parler de ce sujet, on va au lit à un moment différent de son partenaire, des motifs comme maux de tête ou fatigue deviennent récurrents, etc. Le résultat est de faire diminuer la souffrance transitoirement, mais sans résoudre le problème de fond, voire même en le faisant grandir, raison pour laquelle ces stratégies sont globalement inadaptées et dysfonctionnelles.

Un travail en Thérapie des Schémas centré sur la sexualité consiste à déceler ces différent parties chez le/la patiente et l’aider à entendre et faire grandir en lui une partie saine et bienveillante, le Mode Adulte Sain. Une thérapie de cette sorte consiste à mettre à l’écart de Parent Intériorisé, ses jugements et ses critiques, et à prendre soin de l’Enfant Vulnérable, en écoutant ses besoins affectifs, en aidant comme thérapeute l’Adulte Sain du patient à être bienveillant avec son Enfant, et en mettant en place d’autres stratégies, plus efficaces, que celles du Protecteur Détaché.

Car nous pouvons avoir une vie sexuelle épanouie, joueuse, plaisante quand nous sommes dans notre mode d’Adulte sain ou Enfant heureux, et que nous sommes attentifs à satisfaire nos besoins affectifs. Mais cela implique qu’à certains moments, nous devons  »éviter l’évitement » et toutes ses stratégies confortables à court terme mais désastreuses à long terme. Pour cela, les outils de la Thérapie des Schémas sont très efficaces, pour mon plus grand bonheur et celui de mes patients.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s